Maison en bois : les principaux modèles

Maison en rondins de bois dans la forêt

Les maisons à ossature bois ou construites avec du bois ont le vent en poupe depuis quelques années : goût prononcé pour ces habitations design, volonté de construire avec des matériaux plus naturels et écologiques, accélérer les travaux….

 

Maison à ossature bois, MOB

Type de structure la plus répandue, qui s’adapte et convient à toutes les régions aussi bien en France que dans la plupart des pays du monde.
La conception même de la maison à ossature bois permet d’accélérer les projets : le squelette de la MOB est préfabriqué en usine où l’on va monter les murs, à l’abri des intempéries et des aléas de chantiers.

La structure globale est constituée de membrures généralement espacées de 50 cm (entre 40 et 60). Entre ces éléments on ajoute une couche de matériau isolant (laine de roche, ouate de cellulose etc).

Une fois sur le terrain, on assemble alors ces murs entre eux, un peu comme un jeu géant de lego. Le procédé est rapide, il n’y a pas besoin d’attendre que les matériaux sèchent.

Enfin on va recouvrir les pans extérieurs d’une protection pour renforcer l’étanchéité, ainsi que de revêtement : bardage en bois, chaux, pierres ou briques… au choix.
Comme pour beaucoup de constructions modernes, les fabricants de maisons ont de plus en plus tendance à ajouter une couche d’isolant supplémentaire à l’extérieur, ce qui permet de lutter plus facilement contre les canicules et réduire drastiquement les ponts thermiques.

 

Maison à poteaux et poutres

Le nom de cette structure est assez évocateur et simple à comprendre : des poteaux plantés régulièrement à la verticale soutiennent des poutres.
En bois massif là aussi, ou bien en lamellé-collé, l’ensemble est solidement assemblé et ne bouge pas.
On commence souvent les étapes d’assemblage en atelier ou en usine plutôt que sur le chantier, pour gagner en précision. Cette structure est inspirée des maisons à colombage qu’on retrouve un peu partout dans le nord de la France, de la Normandie à l’Alsace, en passant par Troyes ou même certains coins de Bretagne.

 

Bois massif empilé et maçonnerie en bois

C’est ce qu’on appelle le plus souvent et simplement un chalet.
Cette méthode de construction de maison en bois est notamment bien adaptée à l’auto-construction, pour les personnes qui souhaitent réaliser elles-mêmes leur habitation.

Le bois massif a une faible inertie, ce qui explique qu’on retrouve beaucoup les chalets dans les régions froides de l’Europe (en montagne) ou en Amérique du nord.

Ici, on va empiler des madriers (rectangles), des rondins ou des fustes de bois massifs les uns sur les autres.

Pour ce qui est de la maçonnerie en bois, on empile des parpaings de bois massif, comme on le ferait avec une maçonnerie classique. L’avantage principal étant la grande liberté offerte dans la création de formes architecturales.

 

Panneaux de bois massif

Solution de construction un peu hybride, qui reprendre à la fois la méthode des poteaux et poutres avec celle de l’empilement de bois massif.
Les panneaux sont généralement assemblés en usine, rendant la construction là encore rapide et précise. Ils peuvent atteindre de très grandes dimensions et offrent des libertés de création assez exceptionnelles, pour le plus grand plaisir des architectes.
Une maison ainsi construite a tout de suite une allure très design, moderne… faisant parfois penser à un bateau ou à une structure futuriste tirée d’un film.

Laisser un message